De l'annexion à nos jours

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

Aux  Bornes du temps passé

Site de la section de la Salévienne du plateau des Bornes 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De l'annexion à nos jours 

 

La population poursuit sa croissance démographique avec un maximum de 456 habitants en 1906. La guerre de 1870 fait 3 morts.

En 1899, Vovray intègre le hameau des Mouille , détaché de la paroisse du Sappey. 

Dès l'Annexion , un projet de construction d'une maison commune et école est lancé (cf. la riuta hors série n°1) mais vite abandonné. 

Divers travaux sont engagés dans la commune. 

L'agriculture fait encore vivre la quasi totalité de la population qui s'oriente peu à peu vers l'élevage laitier avec la création d'une fruitière en 1878 par 30 sociétaires. La population, dont la tendance politique est majoritairement de droite s'oppose en grande partie aux opérations d'inventaire des biens ecclésiastiques en 1906 à la suite de la séparation de l'Église et de l'État. 

La Grande Guerre fait 18 morts soit 4,17 % de la population communale de 1911. Le 6 février 1921 est décidée l'érection d'un monument commémorant le souvenir des morts de la Grande Guerre. Il s'agit d'un monument funéraire patriotique avec statue en pied de soldat au repos. 

Durant l'entre deux guerre, la population connait un déclin progressif (301 habitants en 1936).

En 1921 est édifié l'oratoire de Notre Dame de l'aumône au Vernay près de la D15. 

L'agriculture se modernise ( moteurs, faneuses, faucheuses, présence d'un entrepreneur de  battage...). 

Un moulin fonctionne encore. Deux sociétés fruitières fonctionnent sur la commune. Une porcherie est construite en 1929. 

La commune s'équipe d'un réseau électrique de 8 km et d'un système d'adduction d'eau potable. 

Durant la deuxième guerre mondiale, la commune compte au-moins deux prisonniers de guerre. 

Jusqu'aux années 1980, la population connait un très fort déclin (185 habitants en 1982) avant de se rétablir et de dépasser les 500 habitants actuellement. 

Au cours des décennies qui suivent la guerre,  la commune se modernise et continue à s'équiper : réhaussement du clocher en 1950, restauration de l'église en 1950-1951 construction de la salle des fêtes, renforcement du réseau électrique, goudronnage des routes. 

L'activité agricole reste dominante mais le nombre d'exploitations connaît une forte baisse. Il y en avait 21 en 1976, mais plus que 6 en 2010.

Depuis 2007, la commune ne cesse de s'accroitre de nouveaux quartiers sont crées au chef-lieu : le hameau du Salève dit le ham et le pré de la Gusta. La municipalité entame de grands travaux, aménagé le centre  du village et la nouvelle école de Vovray et du Sappey voit le jour pour accueillir les élèves de plus en plus nombreux. 

  

 

Outil gratuit et accessible à tous

Je crée mon site
Créer un site Internet facilement avec