Église Saint Christophe

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

Aux  Bornes du temps passé

Site de la section de la Salévienne du plateau des Bornes 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Eglise Saint-Christophe 


Les premières traces écrites qui citent l’église datent de 1411. Elle est signalée comme annexe de Cruseilles.
23 juillet 1516  reconstruction probable de l’église car elle fut consacrée par Pierre Farfeni évêque de Beyrouth. 
En 1607 Sait Francois de Sales fait une visite Pastorale et ne peut que constater l’état de pauvreté de la paroisse.

En 1720, l’église se pare d’un retable en bois. 
En 1789, le clocher est reconstruit suite à de violents orages ..
En 1793, la paroisse accueille le recteur Orsier, originaire d’ Arbusigny et petit-fils des comtes d’Arcine. En plus de son rôle de prêtre, il assume celui de recteur et enseigne les bases de l’écriture et de la lecture à tous.
Pendant la terreur, l’église servit de caserne aux troupes révolutionnaires d'après le témoignage de Jean-Pierre Lachavanne. Ce qui laissa des traces ineffaçables. 
À la mort du curé Orsier en 1836, la Fabrique* et la commune perçoivent un leg du curé. Il y a assez d’argent et de terres pour que la commune de Vovray puisse faire des investissements importants.
Grâce à ces dons,  la commune et le conseil de Fabrique peuvent envisager une réfection de l’eglise mais la somme est si dérisoire que personne ne répondra à l’équivalent de l’appel d’offre d’aujourd’hui. La commune se retrouve avec une église non fonctionnelle et mal en point. Tout menace de s'effondrer. 
En 1838, Jean-Marie Brand (1808-1866) aïeul des Brand-Mayé mène la totale reconstruction de  l’église avec le peu d’argent  laissé par le curé Orsier et surtout avec intelligence minimise les couts de cette reconstruction. Grâce à l’aide de habitants et aux corvées, la nouvelle église voit le jour. 
En 1845, un nouveau clocher est édifié et sera rehaussé d’un étage en 1950.
Dans les années 1880, Louis Balleydier rénova la toiture (il fut le constructeur de l’école).
Dans les  années 1960, l’église fut complètement transformée de l’intérieur.

* Le conseil de Fabrique est l'ensemble des décideurs (clercs et laïcs) nommés  pour gérer et assurer les fonds et  revenus appartenant à l'église ainsi que l'entretient de ceux-ci.  En général le curé et le maire étaient nommés d'office par le fait de leurs fonctions. 

Intérieur de l'église avant la rénovation de 1960.

Photographie de la Salèvienne

 

https : www.lasalevienne.org/CPA-max.php?Indcart=1501

Collection privée JD. Église de Vovray avant 1950 - 

Réquisition des chevaux seconde Guerre Mondiale 

Service simple et gratuit

C'est parti
Créer un site web facilement avec