La ferme au pressoir

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

Aux  Bornes du temps passé

Site de la section de la Salévienne du plateau des Bornes 

La ferme au pressoir 

Cette vieille ferme dont la surface au sol était déjà occupé sur le cadastre sarde de Vovray-en-Bornes sous la parcelle 1142 appartenant à cette époque en indivision avec ses frères à  Antoine feu Jean-Francois Mégevand. Cette ferme était à cette époque mitoyenne avec une autre ferme qui appartenaient à Jean Mégevand feu André. Une partie de la maison mitoyenne a été conservée et une autre détruite.  

Sur la partie la plus ancienne, les encadrements de fenêtre sont en bois et seulement la partie basse de la ferme est protégée par un crépi. Le reste est en pierres apparentes venant du Salève. 

Cet édifice est particulier car la poutre centrale a été taillée de telle façon que le pressoir a été fixé à cette poutre. Elle comporte également une glacière (pièce sans ouverture placée au nord,  permettant la conservation de produits frais dont les pommes) taillée dans les roches du flan du Salève. 

 

 

 

Service simple et gratuit

Je crée mon site web
Créer un site Internet gratuit avec