Le patois du plateau des Bornes

BESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswyBESbswy

Aux  Bornes du temps passé

Site de la section de la Salévienne du plateau des Bornes 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le patois 

Si l'arpitan ou le franco-provençal est reconnu comme une langue locale, parlé en Haute-Savoie, il y a des variations linguistiques suivant les régions. 

Le patois du Chablais, n'est pas celui des Bornes. 

Grâce à Nicole Trottet et ses écrits, cet ancien parlé est remis au goût de l'actualité. 

Outil gratuit et accessible à tous

Créer mon blog
Construisez votre site Internet gratuit avec